vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > WiMAX étend la couverture des réseaux sans fil à haut débit

WiMAX étend la couverture des réseaux sans fil à haut débit

mardi 14 octobre 2003

La nouvelle norme 802.16a, alias WiMAX, élargit la zone de diffusion des réseaux Wi-Fi à plusieurs dizaines de kilomètres. Alors que les premiers produits arrivent sur le marché, le succès de cette technologie reste incertain.

Décidément, les réseaux radio ont le vent en poupe, et profitent de l’ouverture progressive de nouvelles bandes de fréquences et de l’évolution des technologies de transmission. Normalisée depuis avril 2002 par l’IEEE, la norme 802.16a présente, sur le papier, des caractéristiques plutôt séduisantes : diffusion par ondes radio a l’échelle de réseaux métropolitains (MAN), soit environ une cinquantaine de kilomètres à la ronde ; transfert de données, de vidéos ou de communications vocales jusqu’à 70 Mbit/s, sur des bandes de fréquences comprises entre 2 et 11 GHz (les bandes de 3,5 GHz étant retenue pour l’Europe).

Supplanter les liaisons spécialisées métropolitaines

« A la différence du Wi-Fi, destiné à des transmissions radio dans des lieux clos, WiMAX a été pensé pour la diffusion en extérieur, sur de longues portées » , rappelle Keuth Doucet, directeur marketing de Redline Communications, première entreprise à proposer un produit certifié 802.16a.

Présente à l’occasion du salon ITU Telecom World à Genève, cette entreprise canadienne cible, par exemple, les banques ou les entreprises qui disposent d’un siège en centre ville et veulent raccorder à moindre coût leurs succursales installées en périphérie. « Nous commercialisons notre produit WiMAX, l’AN-100, au prix de 10 000 euros environ. Cela revient ainsi moins cher à nos clients de connecter leurs bureaux secondaires par ce biais que de louer des liaisons spécialisées » , poursuit Keith Doucet.

L’installation est présentée comme étant simple et rapide (moins de deux jours) par Redline : au point d’émission, une antenne WiMAX raccordée, au travers d’un pont, à une liaison fixe à haut débit. Au point de réception, une autre antenne, reliée à l’équipement WiMAX, lui-même connecté par liaison Ethernet à un routeur ou à un réseau local pour le transfert des données, ou bien à un autocommutateur pour des applications de voix sur IP.

Avec le marché des entreprises en ligne de mire, Redline Communications a travaillé la question de la sécurité - avec des possibilités de chiffrement conçues par ses soins - ainsi que celle de la gestion du protocole 3DES.

Pas de projet WiMAX chez Orange

Concernés au premier chef par cette nouvelle technologie, comment vont réagir les opérateurs et les fournisseurs d’accès à Internet ? Interrogé à Genève, le groupe Orange déclare se consacrer pour le moment au déploiement de points de connexion Wi-Fi. « Nous nous adapterons à la demande de nos entreprises clientes, si elles nous font part de leur intérêt pour WiMAX, mais nous préférons attendre pour le moment », déclare un porte-parole du groupe Orange.

« WiMAX restera cantonné à des marchés très spécifiques, de "niche" », estime Ian Keene, chef analyste au sein du cabinet Gartner. « De plus, je ne connais pas d’exemple commercialement réussi de technologie sans fil exclusivement dédiée à la transmission de données. Les réseaux radio se développent quand ils répondent à de nouveaux usages, comme les communications mobiles ou la connexion à Internet dans un lieu public. Proposer l’accès sans fil comme une alternative au raccordement à haut débit ne suffira pas. L’enjeu est plus de dire : peut-on constituer des réseaux privés virtuels au travers de WiNAX ? », conclut Ian Keene.

Laurent Campagnolle


Voir en ligne : Article de 01Net - 13/10/2003

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.