vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Une solution pour installer des patchs en "multicast"

Une solution pour installer des patchs en "multicast"

mardi 21 octobre 2003

Avec son application Ghost 8.0, l’éditeur Symantec cible les administrateurs d’entreprises qui doivent déployer des correctifs logiciels sur de nombreuses machines. Il promet de faciliter ce travail grâce à la diffusion simultanée des rustines depuis un seul poste distant.

L’éditeur de logiciels californien Symantec, principalement connu pour ses produits antivirus, vient de sortir une nouvelle version de Ghost, sa solution de gestion des parcs informatiques ; créneau dans lequel il s’investit depuis plusieurs années.

En plus de ses fonctions classiques de sauvegarde d’images ou de copie de disques, Ghost 8.0 Corporate Edition permet désormais d’appliquer des correctifs simultanément sur plusieurs machines. Grâce à cette fonction de "multicast" (littéralement, "plusieurs cibles"), les mises à jour peuvent se faire à distance, de manière centralisée depuis un seul poste.

« Il est désormais possible d’appliquer des patchs, même à partir de raccourcis, sur un ordinateur de bureau », explique Stuart Sing, spécialiste produits senior chez Symantec.

L’avantage est réel pour les administrateurs systèmes de moyennes ou grandes entreprises, qui doivent installer très régulièrement des patchs corrigeant des vulnérabilités sur chaque machine cliente de leur parc informatique. Cet outil peut également être d’une aide précieuse pour récupérer des systèmes et des données à la suite d’une panne ou d’un sinistre.

Mise à jour sélective des machines clientes

La diffusion de correctifs à distance a toutefois un inconvénient de taille : elle nécessite beaucoup de bande passante. Un problème qu’a tenté de résoudre Symantec, avec une fonction qui établit des profils de machine afin de cibler les mises à jour, explique Stuart Sing. L’outil peut par exemple détecter les ordinateurs dont la mémoire et l’espace disque sont suffisants pour accepter la mise à jour de leur système d’exploitation. Grâce à ces informations, l’administrateur pourra ensuite sélectionner les postes qui peuvent être mis à jour. De même, ils sauront quels ordinateurs n’ont pas bénéficié des tous derniers correctifs logiciels, qui peuvent alors leur être appliqués à distance.

Avec Ghost 8.0, Symantec s’implante davantage dans les outils de gestion du parc informatique. Cherchant à diversifier ses activités, il a racheté la technologie Ghost à la société néo-zélandaise Binary Research Limited en 1998.

Michael Kanellos


Voir en ligne : Article de ZDNet - 21/10/2003

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.