vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Système D et solutions économiques pour développer un réseau (...)

Système D et solutions économiques pour développer un réseau Wi-Fi

vendredi 15 novembre 2002

De simples briques de jus de fruit peuvent servir de base à la réalisation d’antennes relais pour réseaux de communication sans fil à la norme Wi-Fi. Un faible coût d’équipement qui attire les radioamateurs et les petits équipementiers.

Alors que l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) a indiqué le 7 novembre que tout un chacun (« personnes physiques ou personnes morales de droit privé ou de droit public ») pourrait désormais déployer son propre réseau sans fil à la norme Wi-Fi, les radioamateurs et équipementiers rivalisent d’ingéniosité pour concevoir du matériel à bas prix.

C’est le cas de la petite SARL française Nexedi qui propose opportunément aux collectivités locales et réseaux associatifs, un routeur Wi-Fi pour 500 euros. Baptisé OpenBrick Wi-Fi, il s’agit ni plus ni moins d’un petit PC fonctionnant sous GNU/Linux, et doté d’un module d’émission et de réception à la norme Wi-Fi. Avantage de l’appareil, il est compatible avec les antennes les plus simples à fabriquer (celles respectant la norme "N", bien connue des électroniciens et des radioamateurs).

« Il est ainsi possible d’adapter l’OpenBrick à tous les types d’antennes : unidirectionnelles, omnidirectionnelles, guides d’ondes, etc. Le connecteur N est en effet le plus simple et le moins coûteux lorsqu’il s’agit de concevoir ses propres antennes et de battre des records de distance (20 km en Belgique à Louvain-la-Neuve, 70 km en Espagne entre les îles Canaries) », explique Nexedi dans un communiqué.

JPEG - 5.7 ko
Antenne artisanale "Ricoré"

Résultat : de simples briques de jus de fruit ou des boîtes de conserve peuvent servir de base au bricolage d’antennes relais artisanales, comme le présente sur son site l’association belge Réseaucitoyen, qui tente à développer des réseaux Wi-Fi citadins, « où il n’y a plus d’opérateur particulier, où l’usage est libre entre participants ».

« Ce type de réseau peut également s’adresser aux entreprises en zone rurale souhaitant un accès internet à faible coût », explique à ZDNet Jean-Paul Smets, directeur de Nexedi. « Un de nos clients en Allemagne, un petit opérateur indépendant, a ainsi réalisé un réseau Wi-Fi à la campagne pour permettre aux entreprises locales dans un rayon de 4 km de disposer d’un accès internet équivalent à l’ADSL à qualité de service garantie », conclut le responsable.

Article de Zdnet :
http://news.zdnet.fr/story/0,,t118-s2125936,00.html


Voir en ligne : Reseau Citoyen Homemade

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.