vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Messageries instantanées : Trillian bute sur Yahoo, Reuters se relie à AOL (...)

Messageries instantanées : Trillian bute sur Yahoo, Reuters se relie à AOL et MSN

mardi 30 septembre 2003

Suite de notre feuilleton sur l’interopérabilité des "messages éclairs". Seuls les utilisateurs de Trillian Pro 2.0 peuvent dialoguer avec ceux de Yahoo Messenger. De son côté, Reuters obtient l’accord de Microsoft pour intégrer MSN à sa plate-forme en 2004.

Les rustines publiées la semaine dernière n’auront pas suffi : de nombreux utilisateurs du logiciel Trillian, qui agrège gratuitement des logiciels de messagerie instantanée incompatibles, ne peuvent plus accéder à leur compte Yahoo. Les premières difficultés ont été enregistrées dès jeudi 26 septembre, bloquant parfois complètement toute connexion entre Trillian et Yahoo Messenger.

Interrogée par notre rédaction américaine, une porte-parole de Yahoo a confirmé que ces interruptions étaient effectivement dues aux modifications effectuées sur son propre outil de messagerie. La société internet demandait à ses utilisateurs de mettre à jour leur version de YM avant le 24 septembre, sous peine de ne plus pouvoir se connecter. De son côté, pour prévenir toute interruption de son service, Cerulean Studios, la société créatrice de Trillian, avait mis en place des correctifs logiciels pour toutes les versions 0.74 (gratuite) et 1.0 (payante, mais plus ancienne) de son outil. Selon elle, sa toute dernière version Trillian Pro 2.0 ne devait pas être affectée par ces problèmes.

Pourtant, dès le 26 septembre, la société reconnaissait qu’un « problème pouvait entraîner le fermeture [de Trillian] ou ne pas reconnaître le mot de passe au moment de la connexion automatique à Yahoo ». Dans un premier temps, la société s’est contentée de pallier au plus pressé, en expliquant comment désactiver la fonction de connexion automatique, afin que les utilisateurs puissent néanmoins utiliser Trillian avec leurs autres comptes (MSN, AIM ou encore ICQ).

Pas encore d’interopérabilité totale en vue

Depuis le 27 septembre, un nouveau patch est disponible, mais uniquement pour la version Pro 2.0. Cerulean Studios annonce la sortie très prochaine d’autres rustines pour ses deux autres versions. Nous ne savons pas encore si ces correctifs ont été élaborés après négociations avec Yahoo. Ni s’ils empêcheront que des problèmes similaires apparaissent avec MSN à partir du 15 octobre, date limite qu’a fixée Microsoft à ses utilisateurs pour effectuer également une mise à jour.

Derrière cette guéguerre de mises à jour se cache un enjeu bien plus important : les principaux fournisseurs de logiciels de messagerie instantanée (AOL, Yahoo et MSN notamment) entendent bien monnayer le moindre soupçon d’interopérabilité qui pourrait apparaître entre leurs outils. Surtout sur le marché des services aux professionnels.

Ainsi, AOL a déjà passé un accord avec Reuters Group PLC (maison mère de l’agence de presse du même nom) pour rendre compatibles leurs deux outils de messagerie dès 2004.

Selon le Wall Street Journal, Microsoft présentera un partenariat similaire avec l’agence de presse économique demain mardi. L’annonce n’est pas une surprise, puisque la future version du logiciel de Reuters (Reuters Messaging), censée être fin prête début 2004, sera basée sur la plate-forme développée par Microsoft (Live Communications Server).

Difficile pourtant à ce stade de parler d’interopérabilité complète. Le quotidien financier explique, en effet, que la messagerie de Reuters regroupera les deux autres outils sous une même interface, sans pour autant permettre aux utilisateurs de MSN de dialoguer directement avec ceux d’AOL.

Estelle Dumout


Voir en ligne : Article de ZDNet - 29/09/2003

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.