vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > M. Raffarin décide la création d’une Ecole nationale du jeu (...)

M. Raffarin décide la création d’une Ecole nationale du jeu vidéo

dimanche 29 février 2004

Après avoir reçu le rapport Averous, le Premier ministre a annoncé mercredi la création d’une « Ecole nationale des médias interactifs » à Angoulême.

Mercredi 28 janvier 2004, après avoir reçu le rapport Averous concernant le secteur du jeu vidéo en France, le Premier ministre a décidé la création d’une « Ecole nationale des médias interactifs. » En juillet dernier, Jean-Pierre RAFFARIN confiait une mission de réflexion sur ce projet à Michel AVEROUS, Président honoraire de l’Université Montpellier 2.

L’objectif d’une telle mission est de proposer une réponse à l’une des « dix propositions pour dynamiser le secteur du jeu vidéo en France » adressées en avril 03 au gouvernement par l’Association des producteurs d’oeuvres multimédia (APOM) et par le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL).

Prenant acte du souhait des acteurs du secteur du jeu vidéo, et des conclusions du rapport Averous, le Premier ministre, en concertation avec Luc FERRY, ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, a décidé de lancer officiellement le processus de création de l’Ecole des médias interactifs en Charente, à Angoulême.

Alain TRANOY, Président honoraire de l’Université de Poitiers, a été chargé par Luc FERRY de procéder aux démarches administratives qui doivent permettre à l’Ecole d’ouvrir ses portes en septembre 2005.

Outre cette ouverture prochaine, de nombreuses actions ont été lancées par le gouvernement depuis avril 2002 pour « dynamiser le secteur », du financement (4 millions d’euros en 2003 dans le cadre du FAEM), à l’ouverture des appels d’offre du RIAM (Réseau pour l’innovation dans l’audiovisuel et le multimédia) au jeu vidéo.

Satisfait, Antoine VILLETTE, président de l’APOM, a déclaré dans un communiqué que la création de cette Ecole nationale est « une étape importante pour la reconnaissance de notre profession […] Notre objectif est désormais de nous assurer que le programme de l’école corresponde à une demande du marché de l’emploi, non seulement pour aujourd’hui mais pour l’avenir. »

« Nous avons besoin d’experts, de managers de haut niveau et nous n’oublions pas qu’un pôle de recherche ambitieux fait intégralement partie du projet initial », a-t-il ajouté.

L’APOM souhaite par ailleurs que « l’ensemble des propositions du rapport de Fabrice FRIES sur le financement de l’industrie du jeu vidéo, remis mardi 27 janvier 04 à Nicole FONTAINE, la ministre déléguée à l’industrie, bénéficie d’une mise en chantier aussi rapide et décidée. »

Ariane Beky


Voir en ligne : Article de NetEconomie - 29/01/2004

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.