vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Les jeux vidéo d’action renforceraient l’attention (...)

Les jeux vidéo d’action renforceraient l’attention visuelle

lundi 2 juin 2003

Des chercheurs ont constaté une amélioration de l’acuité et de la rapidité de la vue des joueurs.

Les yeux rivés sur l’écran. Il y a dix ans, les adeptes des jeux vidéo étaient prévenus contre les risques d’épilepsie que favorise leur pratique. En 1993, une trentaine de cas recensés par la commission de la sécurité des consommateurs avait conduit le ministère de l’industrie à prendre un arrêté pour imposer l’insertion d’une information sur ce risque sur les modes d’emploi des jeux vidéo. L’avertissement recommandait et recommande toujours de faire une pause de 10 à 15 minutes toutes les heures et d’éviter de jouer en état de fatigue ou de manque de sommeil.

A l’inverse, des chercheurs américains ont fait un constat positif en étudiant l’impact des jeux vidéo d’action sur les capacités visuelles des utilisateurs de titres particulièrement remuants comme Grand Theft Auto 3, Half-life, Counter-Strike, Crazy Taxi, 007, Spider-Man ou Super Mario Cart, Halo... " Les jeux vidéo d’action repoussent les limites de l’attention visuelle", conclut l’étude publiée dans la revue Naturedu 29 mai par l’équipe de C. Shaw Green et Daphne Bavelier, deux spécialistes des sciences cognitives de l’université de Rochester (Etat de New York).

Les volontaires de ces expériences étaient âgés de 18 à 23 ans. Ce groupe de "joueurs" s’est engagé à "pratiquer" au moins une heure par jour et quatre jours par semaine pendant 6 mois. Les tests réalisés par les scientifiques se sont traduits par plusieurs expériences destinées à mesurer différentes formes de la perception visuelle. Les premières, qui se sont attachées aux facultés d’attention, ont montré que ces cobayes se laissent moins distraire lorsqu’ils sont engagés dans l’exécution d’une tâche difficile.

De même, ils sont capables de capturer des images plus complexes que les non-joueurs. Si on leur présente pendant un temps très bref une vue comportant plusieurs carrés, les joueurs en mémorisent 4,9 en moyenne, contre 3,3 pour les non-joueurs. "Ces deux expériences s’appliquent à la perception de la zone d’entraînement, c’est-à-dire la zone de jeu", notent les chercheurs, qui se sont également intéressés à la perception de scènes plus larges, au-delà de la surface de l’écran. Là encore, les joueurs l’ont emporté en démontrant une "meilleure distribution de leur attention spatiale dans le champ visuel, même au-delà de la zone d’entraînement."

Enfin, les scientifiques se sont attachés à évaluer les effets du jeu vidéo d’action sur les "caractéristiques temporelles de l’attention visuelle". Il s’agissait de déterminer si la pression exercée par la nécessité d’agir rapidement sur plusieurs objets visuels pouvait altérer l’aptitude à éviter les "goulets d’étranglement" de l’attention qui se produisent lors d’un effort dans la durée. Là encore, les joueurs l’ont emporté sur les non-joueurs. Les chercheurs ne s’expliquent pas complètement les causes de ces facultés visuelles, mais ils envisagent d’en explorer les effets sur l’aptitude à l’apprentissage.

Michel Alberganti


Voir en ligne : Article du Monde - 31/05/2003

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.