vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Les câblo-opérateurs préparent aussi leur offensive dans la télévision sur (...)

Les câblo-opérateurs préparent aussi leur offensive dans la télévision sur internet

jeudi 11 septembre 2003

Noos et NC Numéricâble, les deux principaux câblo-opérateurs du marché, ont dévoilé leurs offres de rentrée, combinant accès internet et télévision câblée. Et fourbissent leurs armes pour la télé sur IP.

Face à la guerre des prix amorcée sur le marché de l’ADSL, les câblo-opérateurs renforcent leurs promotions sur les offres couplées télévision et internet haut débit. Premier à présenter ses nouveaux tarifs à la fin de l’été, Noos, la filiale du groupe Suez-Lyonnaise a décidé tout d’abord d’innover dans la gamme des débits. Au lieu des classiques 128, 512 et 1024 Kbps, la société propose des forfaits à 160 Kbps pour 19,90 euros par mois ; 640 Kbps pour 29,90 euros ; et 1280 pour 49,90 euros.

Ces tarifs sont valables pour un engagement d’un an minimum, et le modem est gratuitement mis à disposition. Il faudra néanmoins s’acquitter d’un dépôt de garantie de 75 euros, plus 29,90 euros de frais d’activation. Et pour un euro supplémentaire sur chacun de ces abonnements, Noos propose un accès à son offre "Pass TV", avec 37 chaînes et services interactifs. Soit une économie de 10 euros.

Son principal concurrent [1], NC Numéricâble, n’a pas tardé à répliquer. La filiale de Canal Plus a dévoilé ses tarifs de rentrée le 9 septembre. Au menu, les forfaits traditionnels : 128 Kbps pour 24,90 euros par mois ; 512 Kbps pour 29,90 euros et 1024 pour 49,90 euros. Les frais d’ouverture de service internet (106 euros) ainsi qu’un avoir de 150 euros correspondant à la valeur du modem sont offerts.

Des packs Wi-Fi également en projet

À l’instar de son rival, NC Numéricâble a aussi préparé des offres couplées. Il propose un "Pack TV + Net", comprenant pour 49,90 euros un accès haut débit à 512 Kbps et un abonnement à Thématiques, avec une centaine de chaînes de télévision et de radio. Autre possibilité : choisir son débit et ajouter 10 euros à son abonnement pour bénéficier de l’offre "Evasion", avec 24 chaînes.

Les deux câblo-opérateurs travaillent parallèlement sur des packs Wi-Fi, ainsi que sur des offres de télévision sur l’internet ; le sujet chaud du moment, depuis que France Télécom et TPS ont rendu publique leur alliance la semaine dernière. NC Numéricâble explique que son expérimentation de télévision sur IP (5 chaînes de télévision diffusées via l’internet), menée auprès de 15000 abonnés en Ile-de-France depuis juin, sera généralisée d’ici à la fin de l’année.

Son patron, Bernard Cottin, s’est montré plutôt véhément face aux projets de télévision sur ADSL que l’opérateur historique et son partenaire satellitaire entendent déployer à Lyon, rapportent Les Échos. NC Numéricâble est présent dans cette ville avec ses services câblés, « mais le réseau est toujours opéré par France Télécom », a-t-il déploré. Selon lui, il n’est plus entretenu correctement, ce qui occasionne de nombreuses pannes ; FT ayant décidé de privilégier l’ADSL. La société réclame donc que l’État intervienne pour clarifier la position de l’opérateur historique dans le câble.

Estelle Dumout


Voir en ligne : Article de ZDNet - 10/09/2003


[1Les câblo-opérateurs ont des implantations géographiques différentes :
- Noos : Annecy, Besançon, Chambéry, Hérouville-St Clair, Le Mans, Orléans, Paris-IDF, Toulon, Strasbourg.
- NC Numéricâble : Brest, Bruay, Hauts-de-Seine, Lille agglomération et Roubaix, Grenoble agglomération, Lyon agglomération, Nantes, Nice, Toulouse-Blagnac, Versailles agglomération, Val-de-Marne.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.