vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Le MediaTV met en prise télé et PC

Le MediaTV met en prise télé et PC

jeudi 13 novembre 2003

Le nouveau boîtier de Packard-Bell permettra, dans les prochains mois, de bâtir un réseau domestique conjuguant informatique et électronique grand public via le réseau électrique.

Aujourd’hui, on branche sa télévision sur une prise secteur pour l’alimenter en électricité. Début 2004, la même opération permettra de la connecter à son ordinateur pour écouter ses chansons et regarder photos et vidéo sur le grand écran du salon. Telle est la promesse du MediaTV, de Packard-Bell.

En utilisant la technologie CPL (courant porteur en ligne), ce petit boîtier permettra de faire circuler des données sur le réseau électrique comme s’il s’agissait d’un réseau informatique. Vendu 249 euros, il se branche directement sur une télévision, à écran plat ou à tube cathodique, et peut aussi être relié à une chaîne hi-fi, voire à une installation de home cinéma.

Le raccordement du MediaTV et d’un PC au réseau électrique s’effectue au moyen d’adaptateurs CPL, vendus 99 euros chacun, mais disponibles à partir du début de l’année prochaine seulement. En attendant, le seul moyen d’établir la communication entre les deux appareils passe par l’installation, plus contraignante, d’un câble réseau Ethernet.

Des communications cryptées

L’utilisateur pourra aussi installer sur sa machine un logiciel Jukebox qui lui permettra de retrouver facilement les fichiers de son ordinateur sur son poste grâce à une télécommande. Du moins la plupart de ces fichiers puisque, pour l’instant, les formats audio/vidéo Real et QuickTime ne fonctionnent pas avec le MediaTV.

Le réseau électrique se transformant en réseau informatique, s’assurer que ses données ne vont pas circuler dans tout l’immeuble est essentiel. Packard Bell considère avoir résolu ces problèmes de sécurité. « Les deux compteurs électriques d’un appartement bloquent la majeure partie du trafic, explique Alexandre Vecchietti, directeur Digital Home du constructeur. De plus, les communications entre nos modules CPL sont cryptées. Ils ne peuvent communiquer entre eux que s’ils disposent du même mot de passe, défini par l’utilisateur. »

Les débits, eux, atteindraient en pratique les 6 Mbit/s dans « 85 à 90 % des cas » (pour un débit maximal théorique de 10 Mbit/s). A l’instar du Wi-Fi, bloqué par les murs, le CPL n’est en effet pas adapté à toutes les architectures. Alexandre Vecchietti cite ainsi le cas extrême d’un appartement où la technologie du courant porteur ne fonctionnait pas : il avait été créé à partir de deux studios aux réseaux électriques séparés.

Ludovic Nachury


Voir en ligne : Article de 01Net - 12/11/2003

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.