vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Le "Grid-Computing" en quête de spécialistes

Le "Grid-Computing" en quête de spécialistes

vendredi 7 mars 2003

Les premières expériences nécessiteront l’embauche de chefs de projet d’infrastructure, d’experts techniques et de développeurs, en particulier dans le domaine des services web.

Né dans les laboratoires scientifiques en manque drastique de puissance de calcul, le grid virtualisera de plus en plus les centres de données, et le système d’information au sens étendu du terme. Par analogie avec la grille électrique, il suffira de se connecter pour disposer des ressources informatiques dont on a besoin. Mais, pour en arriver là, il faudra sans doute encore une décennie...

Depuis six à douze mois cependant, des projets pilotes de grids intra-entreprise éclosent un peu partout dans l’industrie. Pour ces démarches toutes nouvelles, les firmes recourent à des éditeurs idoines, comme Platform Computing ou Entropia, installés en France, ou aux divisions service de grands acteurs comme IBM, Hewlett Packard ou Sun.

Martin Walker, Directeur du segment recherche scientifique pour HP Emea« Nous avons déjà un fort besoin en compétences sur le concept proprement dit et sur des outils de bas niveau, comme le Globus Toolkit » , confirme Martin Walker, directeur du segment recherche scientifique pour HP Emea. Pour pallier l’absence totale de formation sur le grid, le Global Grid Forum (GGF) lance d’ailleurs une université d’été en juillet. Ces connaissances techniques doivent se doubler d’une forte expérience du service.

Une technologie de pointe en quête de ses développeurs

L’absence de formation et de compétences explique ainsi la démarche de l’éditeur Platform Computing. « Nous avons proposé à une petite SSII spécialisée dans la GED et la composition de documents de développer des compétences dans ce domaine » , raconte Dominique Comte, vice-président Europe du Sud.

L'industrie automobile intègre le grid pour accélérer ses simulations.Les fournisseurs sont les premiers à générer de l’emploi autour de cette technologie, même si c’est en très petite quantité. Et cela concerne surtout les ingénieurs avant-vente, expérimentés dans les projets d’infrastructure ou sur les secteurs ciblés (la pharmacie, l’automobile, la banque...).

Les applications aptes à s’exécuter sur la grille appartiennent au monde scientifique, car elles sont déjà fortement parallélisées. Or, la demande poussera les éditeurs à constituer un portefeuille bien plus large. Par ailleurs, le monde du grid converge vers les services web via le standard OGSA (Open Grid Services Architecture). Deux facteurs qui créeront, d’ici quelques mois, une demande en développeurs.

« A travers OGSA, les services grid deviendront des services web adaptés au grid , explique Jean-Pierre Prost, leader technique des activités grid au centre de décision e-business on demand d’IBM. Des compétences seront forcément nécessaires autour des services web et de l’assemblage de briques de base. »

Enfin, si le grid virtualise l’infrastructure, il sous-entend également que celle-ci s’autoadministre. Dans quelques années, les ressources se surveilleront et se répareront avec un minimum d’intervention humaine, modifiant ainsi le rôle de l’actuel administrateur système.

Wolfgang Gentzsch, directeur grid computing de Sun MicrosystemsWolfgang Gentzsch, directeur grid computing de Sun, l’imagine même déjà dans cinq ou dix ans : « Assis devant un grand panneau lumineux sur lequel chacune des ressources clignotera en vert la plupart du temps, mais aussi en orange et rouge, il résoudra les problèmes depuis sa console. »





Emmanuelle Delsol


Première initiation au grid

Soutenue par l’organisme de standardisation Global Grid Forum, la première formation au grid verra le jour cet été.

Cette initiative s’adresse aux chercheurs de l’industrie et des universités qui devront travailler sur ces projets, de formation informatique ou métier.

Au programme, des cours théoriques et pratiques sur la technologie et le développement du grid, ainsi que sur des applications émergentes. Ceux-ci seront dispensés par des experts du domaine.

La Grid Summer School 2003 se tiendra à Vico Equense, près de Naples, les deux dernières semaines de juillet 2003.


Voir en ligne : Article de 01Net - 06/03/2003

Messages

  • Introduction
    Il faudra encore quelques années avant que le grid donne naissance à un deuxième internet. Aujourd’hui, les outils proposent déjà de répartir des applications lourdes sur un ensemble de ressources hétérogènes et distribuées. Les entreprises intéressées restent dans les domaines scientifiques et techniques.

    Globus Toolkit, l’architecture de référence
    La grille se résume aujourd’hui à un système d’exploitation destiné à un ensemble de ressources distribuées, hétérogènes et dynamiques.

    La voie de la standardisation avec OGSA
    Le projet Globus et le futur standard OGSA constituent les briques de base de l’offre de grid. Epaulés par les grands acteurs, les éditeurs spécialisés proposent des schedulers distribués.

    Techniciens et scientifiques, seuls adeptes
    Malgré d’incontestables avancées techniques, le grid ne séduit encore que peu d’entreprises.
    - Olivier Gien : « Des outils de grid encore insuffisamment prêts à l’emploi »
    - Carl Claunch : « Trop de bruit, trop tôt »

    Voir en ligne : Dossier thématique de 01Net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.