vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Le format MPEG-4 bientôt renforcé pour gérer les droits numériques

Le format MPEG-4 bientôt renforcé pour gérer les droits numériques

mardi 1er avril 2003

Un consortium d’industriels se donne deux mois pour recueillir les avis d’experts sur une spécification "gestion de droits numériques" qui s’appliquera aux fichiers diffusés en streaming au format MPEG-4.

Un groupe de sociétés spécialistes du "streaming" (diffusion de contenu multimédia en flux continu, par opposition aux fichiers téléchargés) travaille actuellement à la préparation d’une spécification de gestion des droits numériques (DRM ou Digital Rights Management), appliqué au format de compression MPEG-4 [1].

L’Internet Streaming Media Alliance (ISMA), qui compte parmi ses membres Apple Computer, AOL Time Warner, Cisco Systems, IBM et Sun Microsystems, a annoncé qu’elle allait passer les deux prochains mois à évaluer la nouvelle spécification (prévue pour le mois de juin). Elle consiste à trouver un moyen de coder les fichiers diffusés en streaming, de sorte qu’ils soient compatibles avec les méthodes existantes de chiffrement et de DRM. L’objectif est de procurer aux fournisseurs de contenus plus de souplesse pour atteindre leurs objectifs commerciaux.

L’ISMA a comparé cette spécification DRM aux spécifications SSL (Secure Socket Layer) et HTTPS (protocole hypertexte "sécurisé"), conçues pour sécuriser les documents transférés via l’internet.

La nouvelle spécification repose sur un mode de chiffrement exempt de droits de propriété, puisqu’elle utilise l’algorithme Advanced Encryption Standard (successeur du DES). « Je considère que c’est une étape supplémentaire sur la voie de l’interopérabilité dans le domaine de la gestion des droits numériques », explique Rob Koenen, président du MPEG-4 Industry Forum. « Mais c’est un problème difficile à résoudre. Trop peu de choses ont été faites pour une véritable interopérabilité en ce qui concerne la gestion des droits numériques, et le codage n’est qu’un des éléments qui entrent en considération. »

Reste à certifier les lecteurs et périphériques selon une méthode standard

D’autres problèmes épineux restent à résoudre, notamment la mise en place d’une méthode standardisée d’évaluation et de gestion de la « confiance », ou du degré de « sécurité » estimé des lecteurs et périphériques qui téléchargent des fichiers.

Koenen explique que pour cela, il faut mettre en place une entité ou un groupe chargé de certifier les lecteurs et les périphériques, après les avoir solidement étudiés du point de vue technique. Le travail en cours réalisé sous la bannière de l’initiative "MPEG-21", qui vise à normaliser la distribution de documents multimedia, devrait permettre de résoudre certains de ces problèmes, en intégrant notamment un langage basé sur le XML pour les règles de gestion des droits numériques.

L’ISMA a invité « les responsables techniques de la communauté de la sécurité et de la protection du contenu » à s’enregistrer sur le site internet du consortium pour obtenir une version de la spécification.

Paul Festa


Voir en ligne : Article de ZDNet - 01/04/2003


[1Le MPEG-4 est un standard de compression des fichiers audio et vidéo destinés à être transférés via Internet et d’autres réseaux. Ce standard a été créé par le Moving Picture Experts Group, qui a également développé le format MPEG-2 pour la vidéo numérique et le format MP3 pour les fichiers audio.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.