vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > La téléphonie gratuite par les créateurs de KaZaA

La téléphonie gratuite par les créateurs de KaZaA

jeudi 18 septembre 2003

Développé à partir de la même technologie peer-to-peer que KaZaA, Skype est un nouveau logiciel de téléphonie vocale sur Internet. La version bêta est disponible en téléchargement gratuit depuis le 29 août.

Avec près de 110 000 téléchargements en une douzaine de jours, Skype est en bonne voie pour devenir l’un des logiciels les plus populaires du Web. Rien de révolutionnaire pourtant. Skype est simplement un logiciel de téléphonie vocale sur Internet. Un de plus.

Seulement voilà, ses créateurs ne sont autres que Niklas Zennström et Janus Friis, les inventeurs du plus célèbre des logiciels de partage de fichiers, KaZaA.

A terme, le pari des deux compères est de bousculer les opérateurs de téléphonie traditionnels. Selon eux, le marché de la téléphonie présente des similitudes avec celui de la musique, où KaZaA a fait des ravages : des prix élevés et un modèle centralisé.

Une version pour passer des appels vers les téléphones fixes

Skype se présente comme une messagerie instantanée, la voix en plus. Il ne fonctionne qu’entre les utilisateurs disposant du logiciel sur leur PC. Skype s’appuie sur FastTrack, l’architecture de réseau peer-to-peer (P2P) largement éprouvée par les utilisateurs de KaZaA. C’est ce qui fait dire à ses auteurs qu’il est bien meilleur que les logiciels concurrents comme Net2Phone.

Ils revendiquent une meilleure qualité audio, « supérieure à celle du réseau téléphonique traditionnel » , et une meilleure adaptation aux pare-feu, qui limitent souvent l’usage de ce type de logiciels. Enfin, la confidentialité des communications serait assurée par un système de cryptage des données.

La version bêta de Skype est totalement gratuite et ne comporte, selon ses auteurs, aucune publicité ni Spyware. « Nous attendons d’avoir le feedback des utilisateurs et d’implémenter de nouvelles fonctions avant de livrer la version commerciale 1.0 » , confie Niklas Zennström.

De nouveaux services seront alors disponibles sous forme d’abonnement payant. « Nous prévoyons d’inclure la possibilité de passer des appels vers les réseaux téléphoniques traditionnels » , indique le créateur du logiciel, sans donner plus de précision. Mais la version de base du logiciel, celle qui permet de dialoguer avec d’autres utilisateurs de Skype, restera gratuite.

Guillaume Cugier


Voir en ligne : Article de 01Net - 17/09/2003

Messages

  • j’m’en fous, j’ai le millenium SFR ;-)

    mais (j’vais essayer, ma soeur en martinique, ca pourrait etre cool)

  • Ben on a testé Skype™ avec Boris, et franchement on a été impressionné par la fluidité de la conversation...!

    Je pense que ce produit va faire du bruit ! ;)

  • Après avoir révolutionné l’industrie musicale, les créateurs de Kazaa s’attaquent au bon vieux téléphone grâce à un système de voix sur IP (VoIP). Janus Friis nous présente Skype, leur nouveau freeware peer-to-peer pour se téléphoner entre ordinateurs.

    Janus Friis et Niklas Zennstrom, cofondateurs de Kazaa, ont une nouvelle cible : l’industrie des télécoms. Les deux hommes viennent de lancer "Skype", qu’ils présentent comme le premier service téléphonique sur internet à utiliser les logiciels peer-to-peer (P2P). Un système d’échange dont Kazaa est devenu, après la mort de Napster, le plus célèbre représentant dans la musique.

    Au cours de sa première semaine de mise en circulation, 60000 personnes ont téléchargé le logiciel gratuit Skype™. D’autres services de voix sur IP (VoIP), tels que Vonage ou Free World Dialup (FWD), ont mis plusieurs mois pour susciter autant d’intérêt.

    Lors d’un entretien, Janus Friis a parlé des défis à venir pour la technologie VoIP, expliqué ses ambitions concernant Skype, et évoqué son impact possible sur les fournisseurs de solutions VoIP.

    Pourquoi les créateurs de Kazaa s’attaquent-ils à la technologie VoIP ?
    Après avoir créé Kazaa, Niklas Zennstrom et moi avons cherché les autres domaines où nous pourrions utiliser notre expérience, et où la technologie peer-to-peer pourrait apporter des bouleversements majeurs. Le marché de la téléphonie se caractérise à la fois par une tarification qui s’apparente selon nous à de l’escroquerie, et par une dépendance à une infrastructure fortement centralisée. Nous n’avons pas pu résister à l’opportunité de secouer un peu l’ordre établi.

    Combien de temps vous a-t-il fallu pour mettre au point le logiciel Skype ?
    Skype est en développement intense depuis environ six mois. Il nous a fallu moins de temps pour mettre au point Kazaa (à peu près quatre mois), mais nous pensons cette fois avoir conçu un meilleur logiciel.

    Qu’est-ce qu’un "Skype" ?
    Skype ne veut rien dire. C’est juste un mot qui sonne bien et pour lequel le nom de domaine .com était disponible. Nous espérons que les gens ne diront plus « Je t’appelle », mais "Je te Skype", ce qu’on pourrait traduire par : « Je t’appelle sans payer de coûts exorbitants à la minute et avec une qualité d’écoute supérieure à celle d’une ligne fixe ».

    Où Skype se positionne-t-il dans le paysage VoIP ? Voulez-vous être un service téléphonique majeur, à l’instar de Vonage ou Net2Phone ?
    Skype résout tous les problèmes rencontrés par les solutions VoIP existantes : mauvaise qualité sonore, paramétrage et configuration difficiles, et infrastructure centralisée et onéreuse indispensable. Personne ne s’est réellement penché sur ces problèmes auparavant, et c’est pourquoi la technologie VoIP n’a jamais vraiment pris son envol.

    À tort ou à raison, Kazaa a une image de renégat. Pensez-vous que Skype aura la même réputation ?
    L’image de renégat de Kazaa est due au problème de copyright qui l’a défini ainsi, sans parler de la campagne de relations publiques de plusieurs millions de dollars menée par Hollywood contre le partage de fichiers en général, et contre Kazaa en particulier. Tous les utilisateurs de Kazaa que nous avons rencontrés - et en définitive, ce sont les seuls qui comptent -, apprécient ce logiciel. Les centaines d’e-mails que nous avons reçues de la part des utilisateurs de la version bêta de Skype sont unanimes. Skype remporte autant de succès que Kazaa.

    Quel genre d’impact Skype aura-t-il, selon vous ?
    Nous espérons que Skype sera aussi populaire que Kazaa et apportera autant de bouleversements, même s’il s’agit d’une industrie différente. Difficile de trouver quelqu’un qui remette en cause la téléphonie illimitée, à l’exception des opérateurs bien établis.

    Êtes-vous vraiment le premier système VoIP peer-to-peer ?
    Le terme peer-to-peer, très utilisé, est galvaudé. Un logiciel n’est pas peer-to-peer simplement parce qu’il établit des connexions directes entre deux utilisateurs ; c’est ce que font dans une certaine mesure la plupart des logiciels internet. Un véritable logiciel P2P crée un réseau permettant à tous les clients de se connecter de manière dynamique, afin de s’aider mutuellement à acheminer le trafic et à stocker les informations. La puissance du réseau augmente avec le nombre d’utilisateurs.

    En quoi Skype diffère-t-il de FWD, qui est lui aussi un logiciel gratuit disponible en téléchargement et un service téléphonique sans frais ?
    Free World Dialup s’appuie sur une infrastructure centralisée : en d’autres termes, il dépend d’un grand nombre de serveurs pour gérer l’annuaire d’utilisateurs et acheminer les appels. Cela signifie que leurs coûts sont proportionnels à leur base d’utilisateurs. Il leur sera difficile de conserver une qualité irréprochable à mesure qu’ils se développeront.

    Quelles autres différences distinguent un système téléphonique P2P des autres systèmes disponibles ?
    La téléphonie peer-to-peer fonctionne bien. Nos recherches prouvent que plus de 50% des utilisateurs du haut débit sont placés derrière des "barrières naturelles", de type NAT (Network Address Translation) ou des pare-feu (firewalls) ; ils ne peuvent donc pas utiliser pleinement les solutions VoIP basées sur le protocole de signalisation SIP (Session Initiative Protocol). La technologie P2P que nous utilisons permet de se connecter et de recevoir des appels, à condition de pouvoir établir une connexion internet sortante. Pour les utilisateurs, la téléphonie doit être simple : décrocher le combiné, obtenir une tonalité et appeler. C’est ce niveau de simplicité que nous prenons comme référence.

    Croyez-vous que la technologie VoIP deviendra un jour un service téléphonique majeur ? Nombreux sont ceux qui pensent le contraire, car en cas de coupure de courant, les téléphones VoIP deviennent inutilisables. Et impossible d’appeler les numéros d’urgence.
    Quelqu’un finira bien par mettre un terme au réseau téléphonique à commutation de circuits [le "RTC" en jargon français, réseau téléphonique commuté, Ndlr], mais cela peut prendre du temps. Pourquoi la génération peer-to-peer (les adolescents qui grandissent avec Kazaa, Skype et d’autres encore) devrait-elle ouvrir une ligne téléphonique normale après un déménagement ? Ces utilisateurs se contenteront d’adopter le haut débit et Skype. Les problèmes tels que les numéros d’urgence et les coupures de courant sont relativement anodins et sont principalement invoqués comme argument contre la technologie VoIP par les entreprises bien implantées.

    Ben Charny

    Voir en ligne : Article de ZDNet - 18/09/2003

  • Cette dernière version, plus stable que la précédente permet dorénavant de personnaliser la sonnerie (celle d’origine est quelque peu stridente !), et de banir les utilisateurs intrusifs !

    Aujourd’hui, Skype™ compte déjà 2,5 Millions d’utilisateurs dans le monde !

    Voir en ligne : Télécharger Skype™ en français !

  • Le constructeur allemand jette un pont entre ses téléphones domestiques DECT et le logiciel de téléphonie, Skype. Désormais, les adeptes de la voix sur IP ne seront plus rivés à leur PC.

    Le géant Siemens Mobile et Skype, le petit éditeur du logiciel de téléphonie vocale sur Internet (créé en août 2003 par les fondateurs de Kazaa), viennent de nouer un partenariat destiné à promouvoir les communications peer-to-peer (directement entre utilisateurs). L’annonce a eu lieu au Cebit, le salon informatique et télécom qui a ouvert ses portes aujourd’hui à Hanovre.

    Le logiciel de Skype a déjà été téléchargé par plus de huit millions d’internautes, qui communiquent entre eux de façon illimitée et gratuite. Mais jusqu’à présent, il imposait l’utilisation d’un casque et d’un micro pour transformer son PC en terminal téléphonique. Avec l’adaptateur proposé par Siemens, ces équipements deviennent inutiles.

    Disponibilité septembre 2004

    Le Gigaset M34 USB PC se connecte directement sur le PC. Il établit une liaison entre l’ordinateur et un combiné sans fil DECT (en l’occurrence toute la gamme Gigaset de Siemens). Grâce à cette passerelle, il devient possible de lancer une communication vocale depuis son téléphone fixe et non plus depuis son PC.

    L’adaptateur est pris en compte par le logiciel de voix sur IP de Skype installé sur l’ordinateur. La communication s’établit alors par simple pression sur le bouton associé au numéro du correspondant que l’on souhaite contacter.

    Siemens doit débuter la commercialisation du Gigaset M34 USB PC et du logiciel de Skype dès le mois de septembre prochain. Mais le fabricant allemand espère bien nouer des partenariats avec d’autres éditeurs de logiciels. Il met déjà à leur disposition un kit de développement pour associer ses téléphones à leurs applications de voix sur IP, mais aussi de messagerie instantanée, de chat, de diffusion radio... L’avenir dira si les Microsoft, Yahoo ! et AOL suivent Skype sur cette voie.

    Jean-Pierre Soulès

    Voir en ligne : Article de 01Net - 18/03/2004

  • j’ai un soucis avec skype j’ai des difficultés a racheter des crédits de communications, j’ai essayé avec des cartes différentes mais rien, et aparement j’ai d’autres amis qui rencontre le même probléme.
    Pouvez-vous me donner des onfos la dessus

    merci d’avance
    R.SANZ

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.