vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > L’ART donne son feu vert au Wi-Fi

L’ART donne son feu vert au Wi-Fi

vendredi 8 novembre 2002

L’usage expérimental de la technologie Wi-Fi est libéralisé sur une partie du territoire français, a annoncé jeudi 7 novembre l’Autorité de régulation des télécommunications.

Le Wi-Fi (pour "wireless fidelity"), ou réseau local sans fil, est sans aucun doute la technologie du futur. Elle permet à un ordinateur portable, à un téléphone mobile ou à un assistant personnel (PDA) de se connecter sans fil à Internet et de "communiquer" avec d’autres appareils, comme les scanners, les imprimantes, les caméras, ... dans un rayon d’une dizaine de mètres. Elle existe pour le moment en grande partie dans les réseaux internes des entreprises. Jusqu’à présent corsetée par des contraintes réglementaires, la technologie Wi-Fi pourra désormais être utilisée dans des lieux publics, sous certaines conditions. L’ART aspire en effet à ce que "la procédure de traitement des dossiers [soit] simplifiée".

L’ART distingue deux publics : les professionnels, tout d’abord, constitués par les FAI (fournisseurs d’accès à Internet) et les opérateurs. Ceux-ci pourront déployer des bornes "hotspots", c’est-à-dire dans des lieux de passage public, tels que "les aéroports, gares et centres d’affaires, ..." explique le communiqué de l’ART. Ainsi ils pourront installer "sans autorisation" ces bornes d’accès, dont la bande de fréquence fait 2,4 gigahertz. Les particuliers, eux, pourront tester le Wi-Fi. Une licence gratuite leur sera délivrée pour une durée de 18 mois et leur permettra d’utiliser le réseau à l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments.

Toutefois, ces mesures ne sont prévues que pour 38 départements, dont Paris, pour le moment. Pour les autres, l’accord du ministère de la Défense sera nécessaire, car les fréquences peuvent troubler les appareils militaires, et il est spécifié que, pour eux, les "conditions d’utilisation sont pour l’instant inchangées". L’ART précise cependant que cette liste de départements sera complétée à partir du 1er janvier 2003. Il existe d’autres restrictions, puisque la puissance de la bande est limitée à 100 mW. Malgré cela, la machine est désormais lancée : les premières expérimentations pourront débuter au début de 2003.

Pour Martin Loyer, responsable de l’association Wi-Fi Paris, cette décision représente à la fois une "grande surprise" et un "grand soulagement". Il se félicite de la "lucidité" de l’ART, qui a compris qu’il était indispensable de passer par les particuliers. Il craignait en effet de voir la technologie Wi-Fi réservée aux seuls opérateurs télécoms et commente : "l’ART s’est livrée à un retour aux sources intelligent". Et de conclure que le Wi-Fi a sans doute de beaux jours devant lui.

Camille Le Gall
legall@lemonde.fr

L’ART : http://www.art-telecom.fr/


Voir en ligne : LE MONDE INTERACTIF | 08.11.02 | 15h05

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.