vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > DRM / DAB : un point sur les technologies en présence

DRM / DAB : un point sur les technologies en présence

vendredi 23 avril 2004

La radio numérique fait l’objet de deux standards de diffusion principaux, le DAB et le DRM. La répartition des services en fonction des qualités respectives des deux technologies, et surtout la mise en production de récepteurs mixtes, capables de recevoir les deux standards, permet d’envisager leur déploiement coordonné et optimisé.

a.La norme DAB (Digital Audio Broadcasting) - source DDM

1. Description

Bandes de fréquences compatibles Bande III (partiellement occupée par Canal + ) et bande L (partiellement occupée par des liaisons de France Telecom et des liaisons de reportage vidéo dont la migration est prévue dans d’autres bandes)
Largeur de signal [1] 1 536 kHz
Robustesse du signal Permet la réception mobile
Technique de compression MPEG 1 Layer 2
Débit utile 1.2 Mbit/s (débit global 2,4 Mbit/s)
Multiplexage de programmes numériques Oui
Multiplexage avec un programme analogique Non
Débits recommandés 64 à 80 kbits/s pour un programme parlé en monophonie, 128 à 192 kbits/s pour un programme musical en stéréophonie.
Possibilité de réaliser des SFN [2] Oui

Compte tenu des caractéristiques de propagation de la bande III, son utilisation permet de concevoir des réseaux nationaux, tandis que la bande L est mieux adaptée à la couverture des agglomérations et des axes routiers. Pour une desserte équivalente, la bande L nécessite plus de points d’émission que la bande III.

2. Nombre de services possibles

Fréquences disponibles en bande L La partie de la bande L affectée au DAB-T a une capacité de 16 blocs DAB-T. Sa planification établie lors des réunions de Wiesbaden et Maastricht permet de disposer de 3 blocs en tout point du territoire (à l’exception de la Corse).
Fréquences disponibles en bande III La société VDL estime qu’en tenant compte de l’arrêt de Radiocom 2000 et de l’utilisation des canaux tabous de Canal+, la bande III permettrait de disposer de 6 à 8 blocs en tout point du territoire.
Nombre de programmes par bloc de fréquences Chaque bloc pourrait contenir environ 8programmes numériques (par exemple 5 programmes musicaux en stéréo avec une qualité CD et 3 programmes parlés en mono)
Nombre de programmes numériques disponibles en tout point du territoire - Au moins 18 en bande L, avec les hypothèses mentionnées ci-dessus et sous réserve d’une utilisation d’une partie de cette bande par le projet " European Satellite Digital Radio " ;
- 48 à 64 en bande III, sur la base des estimations de VDL et sous réserve d’une utilisation d’une partie de cette bande par le DVB-T
Possibilité de planification en îlots [3] Oui

3. Services

Qualité des services audio En fonction des débits adoptés, qualité comparable à la FM pour des débits faibles, jusqu’à une qualité CD pour des débits plus importants.
Données associées Données PAD (programme associated data) : canal de données inséré dans le programme audio dont le débit utile peut aller de 2 kbit/s à 64 kbit/s ; Données NPAD (Non PAD) : partie du multiplexe DAB entièrement dédiée aux données et donc indépendante de l’audio. Son débit maximal peut monter jusqu’à 1 Mbit/s.
Interopérabilité des services de données télécom (G703), avec les protocoles de réseaux Compatibilité avec les standards de transport informatiques et d’internet (IP), avec les standards informatiques.
Interactivité Peu d’interactivité au sens strict, sauf en intégrant à terme une voie de retour Télécom.
Possibilité d’avoir des services locaux Oui

4. Récepteurs

Disponibilité Ils sont largement distribués dans les pays ayant démarré le service de diffusion (Royaume-Uni et Allemagne).
Prix Les prix sont sur une tendance baissière, aujourd’hui à partir de 150 €.
Ventes 150 000 récepteurs ont été vendus en Grande- Bretagne en 2002.
Types de récepteurs Récepteur de salon, autoradio, baladeur, carte additionnelle pour PC.
Compatibilité avec d’autres standards Certains constructeurs prévoient la commercialisation de décodeurs DAB/DVB, DAB/DRM et DAB/European Digital Satellite Radio

b. La norme DRM (Digital Radio Mondiale)

1. Description

Bandes de fréquences compatibles Bande AM, ondes longues et ondes courtes ; des projets existent pour une extension à la bande FM. Ces bandes sont occupées par des programmes en analogique.
Robustesse du signal Permet la réception mobile
Efficacité spectrale 3 à 4 bits/s/Hs
Débit utile 16 ou 32kb/s
Technique de compression MPEG-4 AAC, ou CELP (voix), ou HVXC (voix à très bas débit)
Multiplexage de programmes numériques Le standard le permet, mais cette technique ne serait pas mise en oeuvre lors du lancement
Multiplexage avec un programme analogique Possible, mais non obligatoire
Possibilité de réaliser des SFN [4] Oui

2. Nombre de services possibles

Fréquences utilisables Fréquences utilisables Bande AM
Nombre de programmes par fréquence Toutes les fréquences actuellement planifiées en AM, sur les ondes courtes, moyennes et longues, permettent la diffusion d’au moins un programme numérique en simulcast.
Nombre de programmes numériques disponibles en tout point du territoire En simulcast, autant que de programmes analogiques sur la bande AM, c’est-à-dire une dizaine à Paris et de l’ordre de 2 ou 3 en province.
Possibilité de planification en îlots [5] Pas en simulcast

3. Services

Qualité des services audio Qualité des services audio Les programmes audio sont d’une qualité supérieure à l’AM analogique, sensiblement égale à la FM mono, voire stéréo.
Données associées Possibilité de diffuser des services de données (PAD) grâce au protocole MOT (Multimedia Object Transfer).
Possibilité d’avoir des services locaux Oui

4. Récepteurs

Disponibilité Aujourd’hui à l’état de prototypes.La première mise sur le marché est prévue fin2004. Le lancement sur toute l’Europe est prévu par la plupart des industriels en 2005.
Compatibilité avec d’autres standards Certains industriels, dont Sony, prévoient des récepteurs intégrant à la fois les standards DAB et DRM.

Voir en ligne : Article de Antennes Direct - 23/04/2004


[1Largeur de spectre occupée par la diffusion d’un multiplexe

[2Single Frequency Network : réseau de diffusion radioélectrique n’utilisant qu’une seule fréquence

[3Une planification en îlots permet de diffuser davantage de programmes dans une zone donnée (généralement une grande ville) au détriment des zones voisines.

[4Single Frequency Network : réseau de diffusion radioélectrique n’utilisant qu’une seule fréquence

[5Une planification en îlots permet de diffuser davantage de programmes dans une zone donnée (généralement une grande ville) au détriment des zones voisines.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.