vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > CA en croissance de 23% pour Ubi Soft

CA en croissance de 23% pour Ubi Soft

mercredi 7 mai 2003

Les revenus du premier éditeur français de jeux vidéo ont décollé au quatrième trimestre pour atteindre 453 millions d’euros sur l’exercice 2002-2003, soit 23% de plus que l’exercice précédent. Des ventes réalisées avant tout sur une poignée de titres.

L’éditeur Ubi Soft affiche une hausse de 23% de son chiffre d’affaires pour son exercice 2002-2003, clos le 31 mars. Les revenus du premier acteur français de ce secteur ont atteint, sur cette période, 453 millions d’euros, contre 369 millions d’euros lors de l’exercice précédent, indique la société dans un communiqué.

Après deux premiers trimestres en recul, Ubi Soft s’est redressé au troisième trimestre (+15% de CA). Un redressement qui s’est consolidé en fin d’année avec un dernier trimestre atteignant 179 millions d’euros de revenus (soit +98% par rapport au précédent).

Splinter CellCette embellie des ventes est due au succès de titres majeurs qui « ont totalisé plus de 7 millions d’unités, contre 6 millions initialement attendus ». Au premier rang de ceux-ci : "Splinter Cell", une simulation d’opérations antiterroristes basée sur les écrits de l’écrivain Tom Clancy. Ce jeu s’est vendu à lui seul à 3,6 millions d’exemplaires, indique Ubi Soft. Il est suivi de "Ghost Recon", un jeu quasi similaire basé aussi sur une oeuvre de l’auteur américain, avec 1,8 million d’unités vendues.

Sur le plan de la répartition géographique, les ventes de l’éditeur français ont gagné 35% aux États-Unis, contre un recul de 20% en Europe où Ubi Soft réalise 56% de son chiffre d’affaires. Enfin, par rapport aux différentes plates-formes : 28% du chiffre d’affaires ont été réalisés sur PlayStation 2 de Sony, 27% sur Xbox de Microsoft, 7% sur Gamecube de Nintendo et 23% sur PC.

Les résultats complets de l’exercice 2002-2003 ne seront publiés que le 26 juin prochain. Déjà, les analystes s’attendent à un résultat opérationnel (Ebit) de 30 à 35 millions d’euros (contre 31 millions l’exercice précédent, dont 8 millions de résultat net), et à une amélioration de la marge brute, passant de 59% à 60% en un an, autant de signes positifs soulignés par les analystes. Depuis début avril, le titre Ubi Soft a gagné près de 70% de sa valeur 69%.

Christophe Guillemin


Voir en ligne : Article de ZDNet - 06/05/2003

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.