vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Apple dope son Xserve au G5

Apple dope son Xserve au G5

mardi 13 janvier 2004

Les serveurs du constructeur californien passent au 64 bits. Apple fait du marché du calcul scientifique une priorité.

Éclectique. Le salon Macworld Expo, qui s’est tenu la semaine dernière à San Francisco, a vu Steve Jobs faire le grand écart, entre l’annonce d’un mini-iPod et l’arrivée d’un nouveau serveur rack Xserve. Muni d’un ou deux processeurs 64 bits PowerPC G5 à 2 GHz, celui-ci remplace l’ancien Xserve à base de PowerPC G4.

« Le principal défi a été le refroidissement. Par rapport à la première génération de Xserve , nous avons opté pour huit ventilateurs plus petits, au lieu de deux gros brasseurs d’air. Il embarque trois emplacements pour disques durs au lieu de quatre, afin de laisser la place à des prises d’air », explique François Rondeau, directeur des ventes produit.

Le gigaoctet à 3 euros

À 3 000 euros ht, son prix baisse de 100 euros par rapport au premier Xserve. Apple en a profité pour dévoiler une nouvelle baie Xserve Raid. De format 3U, elle offre une capacité totale de 3,5 To, avec 14 disques ATA/100 de 250 Go, contre 2,5 To pour la précédente : « Nous étions déjà les moins chers avec un prix de 5 euros par gigaoctet. Désormais, nous en sommes à 3 euros le Go », souligne Jean-René Cazeneuve, DG d’Apple France.

« Plus que la capacité, c’est la meilleure intégration en environnement hétérogène qui fait la force de cette nouvelle baie. Elle a ainsi été certifiée par Microsoft pour les environnements Windows et par Red Hat. De plus, nous avons adopté de nouveaux connecteurs Fibre Channel, SFP, plus répandus sur le marché », indique François Rondeau.

Avec Xgrid, Apple propose un nouveau logiciel de répartition de charge pour grille de calcul : « C’est une application qui a été développée à l’origine chez Next. Sa principale force est d’exploiter le protocole de découverte Rendezvous, qui permet de mettre en oeuvre très rapidement une grappe », explique François Rondeau.

« Nous allons devenir un acteur important dans le domaine du cluster et du calcul. Il y a six mois, nous ne pouvions pas imaginer qu’un cluster de G5 allait devenir le troisième supercalculateur mondial. Avec en outre un coût très peu élevé. Performances, coût au gigaflop et rapidité d’implémentation constituent nos atouts », affirme Jean-René Cazeneuve.

Des atouts qui devraient être renforcés par l’arrivée de nouvelles applications professionnelles, avec notamment l’annonce du SGBD de Sybase, Adaptive Server Enterprise, optimisé pour Panther, tandis qu’Oracle10g est encore en phase de tests.

L’analyse de Décision Micro

L’arrivée d’un Xserve G5 était attendue, mais pas si tôt. Le G5 va donner un nouveau souffle au serveur rack d’Apple, même si les performances ne sont pas forcément primordiales pour un serveur départemental. Elles le sont en revanche pour le nouveau violon d’Ingres d’Apple, les clusters, très en vogue sur les architectures Intel/Linux, que vient donc concurrencer la plate-forme G5/Mac OS X.

Pierre Berlemont


Voir en ligne : Article de 01Net - 13/01/2004

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.