vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Actu > Apple dit avoir déjà vendu un million de titres dans son kiosque iTunes (...)

Apple dit avoir déjà vendu un million de titres dans son kiosque iTunes Music

mercredi 7 mai 2003

Steve Jobs exulte, les maisons de disques n’en reviennent pas. La boutique musicale en ligne iTunes Music Store dépasse toutes les attentes, en écoulant plus d’un million de morceaux depuis une semaine. Combien de temps l’euphorie durera-t-elle ?

Apple a fait mieux que tenir son pari depuis le lancement, le 29 avril, de son service iTunes Music Store, sa plate-forme payante de téléchargement de musique en ligne. La firme de Steve Jobs affirme avoir vendu plus d’un million de morceaux en sept jours d’activité. Une performance majeure, puisque ce service n’est disponible pour l’instant qu’aux États-Unis et pour les seuls possesseurs d’ordinateurs Macintosh.

« Plus de la moitié des chansons achetées font partie d’un album complet, dissipant l’inquiétude selon laquelle la vente de morceau à l’unité anéantirait les ventes d’albums », explique Apple dans son communiqué. La société précise, par ailleurs, qu’environ 50% des 200000 morceaux du catalogue ont été téléchargés au moins une fois, « ce qui prouve la variété des goûts musicaux [des utilisateurs] ».

L’objectif initial était de vendre un million de morceaux en un mois

Rappelons que chaque titre téléchargé sur le juke-box électronique d’Apple est facturé 99 cents (0,90 euro). Les fichiers disposent d’un système très souple de gestion des droits numériques (DRM) : leur utilisation est illimitée dans le temps ; ils peuvent être gravés sur des CD vierges ou copiés sur le disque dur du baladeur numérique maison, l’iPod, autant de fois que souhaite l’utilisateur. Seules limitations : un même fichier ne peut être copié que sur trois Mac différents ; et pour limiter la piraterie industrielle, une même "playlist" ne peut pas être gravée plus de dix fois (ou il faut juste changer l’ordre des morceaux).

Apple aligne les chiffres pour démontrer son succès : plus d’un million de copies de son logiciel jukebox iTunes 4, indispensable pour accéder au contenu de sa plate-forme, ont été téléchargées, selon elle. La firme dit aussi avoir reçu 110000 commandes pour les nouveaux modèles de ses baladeurs iPod, sortis également il y a une semaine.

Steve Jobs, le patron d’Apple, jubile : « En moins d’une semaine, nous avons battu tous les records et sommes devenus la plus grande société de vente de musique en ligne dans le monde ». Les patrons de maisons de disque semblent, de leur côté, presque surpris d’un tel succès. « Atteindre la barre du million de chansons vendues en une semaine était totalement inattendu », explique Roger Ames, P-DG de Warner Music Group. « Notre propre standard pour mesurer le succès de cette opération était de vendre un million de morceaux au cours du premier mois », renchérit Doug Morris, P-DG d’Universal Music Group.

Les bénéfices réels se feront sur les ventes de Mac

Reste à voir comment se comporteront les ventes dans la durée. Mais du côté des analystes, les commentaires sont tout aussi élogieux, et optimistes. « Cela montre clairement qu’il y avait une demande dans la communauté des utilisateurs Mac pour pouvoir acheter et télécharger légalement de la musique », a déclaré à notre rédaction américaine Michael Gartenberg, pour Jupiter Research.

Ce démarrage en trombe marque « le début d’un raz de marée d’innovations, tandis que les téléchargements musicaux payants vont se libérer des modèles d’abonnements actuels », estime de son côté Josh Bernoff, pour Forrester Research. Selon lui, iTunes Music Store représente enfin une véritable alternative aux systèmes gratuits.

Apple a fait mieux que tenir son pari depuis le lancement, le 29 avril, de son service iTunes Music Store, sa plate-forme payante de téléchargement de musique en ligne. La firme de Steve Jobs affirme avoir vendu plus d’un million de morceaux en sept jours d’activité. Une performance majeure, puisque ce service n’est disponible pour l’instant qu’aux États-Unis et pour les seuls possesseurs d’ordinateurs Macintosh.

« Plus de la moitié des chansons achetées font partie d’un album complet, dissipant l’inquiétude selon laquelle la vente de morceau à l’unité anéantirait les ventes d’albums », explique Apple dans son communiqué. La société précise, par ailleurs, qu’environ 50% des 200000 morceaux du catalogue ont été téléchargés au moins une fois, « ce qui prouve la variété des goûts musicaux [des utilisateurs] ».

Apple s’installe, par ailleurs, en position de force pour séduire les jeunes consommateurs, adeptes de la musique en ligne, poursuit-il. Et même si la société parvient à tirer des revenus substantiels de la vente de musique, son réel bénéfice se traduira dans l’adoption des produits Macintosh par la nouvelle génération, conclut l’analyste.

Estelle Dumout


Voir en ligne : Article de ZDNet - 06/05/2003

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.