vlan.org

Webzine des anciens étudiants de l’IUT Serecom St-Raphaël

Accueil > Insolite > THIS IS DIVING

THIS IS DIVING

de l’activité subaquatique estivale de ThoMaX et SHOo

mercredi 7 décembre 2005, par SHOo, Thomas

Avoir la chance d’habiter à Saint Raphaël permet de goûter, après un hiver mort à ne croiser dans la rue que des petits vieux aigris, à l’affluence de touristes envahissants. S’étalant sur la plage, pissant dans l’eau, squattant tous les restos, ces viles personnes vous saperaient presque votre été. Heureusement, vous avez pensé à avoir un ami moniteur de plongée, et vous en avez profité pour mouiller au large plutôt que de rester sur le bord de mer où de toute façon vous ne trouviez pas de place. Excellent choix ! Bravo !

SHOo à la mer... tout un programme !

Personnellement, faire mon baptême de plongée avait quelque chose d’assez thérapeutique, pour tenter d’inhiber ces angoisses stupides (peur de ce que je ne vois pas, des requins, des méduses, des algues... ho hé ça va hein, je ne suis pas la seule à avoir peur de tout ça !).

Alors, un beau jour, je m’en suis allée à port Fréjus pour accompagner ThoMaX, et c’est là que tout a commencé... (Mon histoire avec la plongée, hein, vous croyiez quoi ?).

Après avoir passé la matinée sur le bateau à attendre que les deux loulous (Tom et ConMul, pour ne pas les nommer) remontent de leurs ébats subaquatiques, me voilà embarquée cette après-midi pour le « ride of my life -almost » sur le Scirys.

Un survol rapide des personnes embarquées m’apprendra qu’on doit être une grosse trentaine, dont une dizaine d’enfants. Je ne compte pas là les deux sœurs alsaciennes assises en face de moi qui ne font rien qu’à m’énerver, avec leurs combinaisons size 1, enfilées jusqu’à la taille (qu’elles sont minces, les vilaines !), nous offrant ainsi la vue de leurs beaux maillots débordant de seins ! Si une seule regarde ConMul avec un œil coquin, je la noie !!

Et moi, qui me débats avec mon shorti size 3, annoncé d’un œil avisé par la Mul après un furtif regard sur ma silhouette (je te retiens mufle ! le pire c’est qu’elle m’allait pile poil ! Note pour plus tard : régime SHOo !!!).

JPEG - 35.9 ko
SHOo, Ex-Taille 3

ThoMaX à l’eau... c’est de famille !

Pas vraiment un baptème de plongée, mais bien décidé à passer mon niveau 1... depuis le temps que je me devais de gouter aux alluvions !

Donc, me voilà revenu à St-Raphaël après l’inoubliable anniversaire des 10 ans de notre cher IUT... Et bien sur un ami moniteur de plongée (dont je tairais le nom pour ne pas nuire à la profession), me vantant les bienfaits des massages sous-marins eu la surprise de me voir rappliquer quelques semaines plus tard au CIP local...

Une fois inscrit, numéroté, accompagné de mon livret, quelques bouquins, et bien sur de la fameuse combinaison néoprène (Taille 2, désolé SHOo...), je pouvais donc aborder sereinement cette intense semaine de plongée.

Contrairement aux idées reçues, le plus difficile n’est surement pas de faire du bouche à bouche avec un morceau de caoutchouc (voir photo), mais plutôt de se maintenir en situation de flottaison nulle (en gros ni tu coules, ni tu remontes)... Tout un art ! Aidé par un équipement à la pointe de la technologie spatiale, j’ai nommé "Le Stab®" (où "Stabilisateur", bref un ballast) que tu gonfles et dégonfles en fonction de tes besoins...

JPEG - 31.7 ko
Quizz : qui a tout faux ?

Faut chopper le truc, parceque dans l’eau tout se passe au ralenti, alors si tu y vas trop fort et ben, tu passes ton temps à faire le yoyo, et là c’est surtout les zoreilles qui morflent... et oui la pression de l’eau sur les tympans, et ben ça peut faire drolement mal...! (Voir les différentes méthodes d’équilibrage (dont Vasalva))

Heureusement plus on descend moins la pression est importante ! (2 bars à 10m, soit le double de l’atmosphère, puis +1 bar par tranche de 10m). Donc de 0 à -10 m la pression augmente de 100% alors que si on descend de -30 à -40 m, elle ne varie que de 20%. Mais bon, là pour un niveau 1 on descend grand max vers -18/-20 mètres.

Un autre truc un peu chiant (surtout quand on a pas le pied marin, et que la mer est aussi contente de te voir, qu’une stagiaire découvre son moniteur) c’est bien sur le mal de mer... et là ben plutôt que de vomir dans tes palmes, le mieux est de se jeter à l’eau (attendre que le bateau soit arrivé sur le spot quand même)... On ressent moins les effets à la surface, et bien sur encore moins dès qu’on entamme sa plongée... Donc le conseil en cas de houle... ne pas trainer à bord, une chtite prière, et ça devrait passer une fois dans la descente (et là ne pas attendre d’avoir super mal aux oreilles, mais bien faire doucement son vasalva, au fur et à mesure de la descente).

JPEG - 23.4 ko
Love boat

- Si l’envie de faire de la plongée loisir, nocturne, diurne, ou sous toute autre forme, le CIP du Dramont est tout indiqué.
- Pour une petite séquence nostalgie, je ne peux que vous conseiller une des toutes premières productions ’Bathroom Prod’, avec "Le Gland Bleu".


"Un Homme-grenouille est en fait un Prince-charmant en civil"

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.